Captain Dash Manifesto

 

In data we trust

Nous pensons que la data est une révolution. Au sens copernicien du terme. Un changement d’axe, de perspective.

Hier, la data était rare et peu accessible. Aujourd’hui toutes les activités génèrent des données. Elle est devenue abondante et facilement accessible.

Nous passons d’un monde où les prises de décisions étaient basées sur des croyances fortes et nécessairement subjectives à un monde plus objectif et pragmatique.

Nous pouvons maintenant prendre des décisions basées sur des faits et plus sur des croyances.

 

Ce qui est mesuré s'améliore. Ce qui est mesuré et affiché s'améliore exponentiellement

Il ne suffit pas de créer un indicateur pour améliorer une situation. Le monde du reporting et de la business intelligence le démontre tous les jours. Par contre, dès qu’un indicateur est mesuré régulièrement, affiché et partagé simplement avec tout le monde, les choses changent.

Nous croyons que l’homme et l’ordinateur sont complémentaires

Simplement parce que l'humain et la machine n'ont ni les mêmes besoins, ni les mêmes capacités.

Un ordinateur sera très fort pour exécuter des procédés répétitifs et automatiser des calculs. Mais totalement incompétent pour comprendre une émotion et gérer des facteurs non logiques.

Un humain, lui, sera très faible pour répéter indéfiniment des tâches, effectuer des calculs et stocker de l'information mais saura rapidement comprendre des concepts, analyser des sentiments et prendre des décisions à partir d'informations hétérogènes.

C'est pour cela que nous pensons qu'il ne sert à rien de demander à une machine de faire ce qu'un humain sais très bien faire, et inversement !

Nous déléguons à la machine ce pour quoi elle est plus douée que nous : tracker avec justesse les données, la synchroniser et automatiser des actions simples.

Notre mission n'est pas de demander à un algorithme de penser à la place d'un humain. Mais au contraire de fournir à l'humain l'ensemble des indicateurs dont il a besoin pour mieux penser.

La simplicité est toujours préferable à la complexité.

Le monde de la data est dominé par le marketing de la complexité. Pour faire sérieux et robuste il faut faire compliqué semblent nous dire les acteurs de ce monde. Les interfaces sont difficiles à manipuler, les KPI souvent incompréhensibles, les acronymes foisonnants...

Le résultat est que les utilisateurs n'utilisent pas toujours les données et les outils par peur de ne pas les comprendre ou de passer pour des idiots.

Nous banissons les acronymes, créons des indicateurs faciles à comprendre et développons des applications b-to-b aussi faciles à utiliser que des apps grand public.

Notre mission est de démocratiser l'usage de données dans les entreprises en étant simple et pédagogigue.

Nous agissons pour la santé relationnelle et culturelle des organisation.

Nous vivons une époque où l’optimisation du résultat à court terme est la norme attendue.  Nous pensons que les organisations commettent une grave erreur en oubliant de s’occuper de leur santé relationnelle et culturelle.

Simplement parce que ce sont les individus qui la composent, qui font leurs richesses et sont les garants de leurs résultats à moyen et long terme.

Notre mission est de remettre la data au service des humains pour qu’ils retrouvent le sens et la fierté de leurs missions.

Less Data is more

La mode est d'accumuler, d'engrenger et d'analyser de plus en plus de données.

La boulimie de données et la multiplication des indicateurs crée des organisations obèses et des pensées bouffites.

L'enjeu n'est pas d'accumuler à l'infini les sources de données mais de bien intégrer et comprendre les données venant du data legacy et des interactions avec les clients et les collaborateurs

La priorité n'est pas de multiplier les indicateurs. Mais au contraire d'aligner les organisations et les hommes autour d'un nombre limité d'indicateurs compris par tous.

Nous croyons à l'épure en matière de data. A une forme de data minimalisme qui fluidifie les indicateurs pour en révéler les enjeux.