Affaire Kermalvezen ou la fin des secrets de famille

Arthur Kermalvezen marquera l’histoire comme le premier homme qui aura vaincu, grâce à la donnée, le secret.

Digital native il a utilisé le service de la société de l’ex-femme du fondateur de Google, 23andme, pour cartographier ses origines génétiques, Linkedin pour retrouver un internaute qui a partagé six pour cent de son patrimoine génétique et WhatsApp pour dialoguer avec lui.

Peu de gens prennent pleinement la mesure du cataclysme qu’annonce l’aventure humaine d’Arthur Kermalvezen. Il est le signe avant-coureur d’une déflagration planétaire qui marquera les âmes et les corps.

Vous pensiez vivre à l’abri de révélations fracassantes ? Tremblez. Dans le silence des data centers la planète engrange des milliards de milliards de données venant de l’Internet, des objets et de vos gènes...

Votre intimité ne vous appartient plus. A coup de swipe sur Tinder, de iMessages et d'e-mails envoyés, de photos et de posts partagés, vous avez, sans vous en rendre compte, basculé dans le cloud.

La question n’est plus de savoir si votre intimité sera demain exposée aux vues de tous, mais quand elle le sera. Vous ne savez pas ce que votre compagnon ou votre compagne a fait hier après-midi, rassurez-vous vos petits-enfants le sauront...

Même le cœur de votre intimité, vos gènes, ne vous appartiennent plus.

L’invraisemblable déflation des coûts des traitements génomiques fait qu’aujourdhui, pour quelques dizaines de dollars, vous pouvez vous faire disséquer votre ADN qui sera uploadé dans le cloud.

Les spécialistes les plus optimistes estiment à 3 % le nombre de paternités qui seraient des faux positifs. Les plus pessimistes à 15 %. Formulé autrement, entre un et cinq enfants sur trente ne seraient pas né de son géniteur présumé.

Cela nous prépare à entre deux cent vingt-six millions et plus d’un milliard d’explications familiales un peu rudes.

Dans la prochaine décennie, la quasi-totalité de l’humanité va se découvrir de nouveaux demi frères et sœurs, de nouveaux enfants et petits-enfants.

Nul ne mesure sérieusement l’onde de choc qui se prépare et l’effroi qui risque de nous frapper. C’est probablement là, au cœur de l’intime, que la révolution digitale sera la plus brutale. Nous allons basculer dans une civilisation qui va anéantir ce qui constitue une caractéristique humaine ancestrale : le mensonge.

Préparez-vous au choc.



bruno jean